vendredi 14 mars 2014

Subtilité


nevver: Your moment of Zen
(photo ici)


"Voici ce que mon âme cherche encore, et que je n’ai point trouvé. J’ai trouvé un homme entre mille ; mais je n’ai pas trouvé une femme entre elles toutes. Seulement, voici ce que j’ai trouvé, c’est que Dieu a fait les hommes droits ; mais ils ont cherché beaucoup de détours." (Ecclésiaste, 7, 28-29)


"On rencontre la Subtilité :

chez les théologiens. Ne pouvant prouver ce qu'ils avancent, ils sont tenus de pratiquer tant de
distinctions qu'elles égarent l'esprit : ce qu'ils veulent. Quelle virtuosité ne faut-il pas pour classer
les anges par dizaines d'espèces ! N'insistons pas sur Dieu : son « infini », en les usant, a fait tomber
en déliquescence nombre de cerveaux ;

chez les oisifs, — chez les mondains, chez les races nonchalantes, chez tous ceux qui se nourrissent
de mots. La conversation — mère de la subtilité... Pour y avoir été insensibles, les Allemands se
sont engloutis dans la métaphysique. Mais les peuples bavards, les Grecs anciens et les Français,
rompus aux grâces de l'esprit, ont excellé dans la technique des riens ;

chez les persécutés. Astreints au mensonge, à la ruse, à la resquille, ils mènent une vie double et
fausse : l'insincérité — par besoin — excite l'intelligence. Sûrs d'eux, les Anglais sont endormants :
ils payent ainsi les siècles de liberté où ils purent vivre sans recourir à l'astuce, au sourire sournois,
aux expédients. On comprend pourquoi, à l'antipode, les Juifs ont le privilège d'être le peuple le plus
éveillé ;

chez les femmes. Condamnées à la pudeur, elles doivent camoufler leurs désirs, et mentir : le
mensonge est une forme de talent, alors que le respect de la « vérité » va de pair avec la grossièreté
et la lourdeur ;

chez les tarés — qui ne sont pas internés..., chez ceux dont rêverait un code pénal idéal."


(Cioran, Syllogismes de l'amertume, Œuvres, p. 760.)

*

"La liberté est le bien suprême pour ceux-là seuls qu'anime la volonté d'être hérétiques." (Ibid. p. 801.)

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire