dimanche 2 décembre 2012

Sur le concept...


Luc 18:32
Le Fils de l’homme sera livré aux païens ; on se moquera de lui, on l’outragera, on crachera sur lui,

Matthieu 16:22-23
Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur ! Cela ne t’arrivera pas.
Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre : Arrière de moi, Satan ! tu m’es en scandale ; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.

Jean 18:10-11
Simon Pierre, qui avait une épée, la tira, frappa le serviteur du souverain sacrificateur, et lui coupa l’oreille droite. Ce serviteur s’appelait Malchus.
Jésus dit à Pierre : Remets ton épée dans le fourreau. Ne boirai-je pas la coupe que le Père m’a donnée à boire ?


"Dans la pièce de Castelucci, ce qui m'a vraiment interpellé positivement, c'est que la déchéance d'un homme qui perd ses moyens prend à témoin le visage de Dieu fait homme." (François Boespflug, Eglise en Poitou, 28.11.12 n° 194 p. 27.)

"Ce regard du Christ est central et rencontre chaque spectateur, individuellement." (Castelucci, cité par Danielle Vergniol, Le Protestant de l'Ouest, 11.12 n° 309, p.12.)

0 commentaire(s):

Enregistrer un commentaire